Search
Calendar
October 2017
S M T W T F S
« Sep    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Your widget title
Archives

PostHeaderIcon Retours sur Devoxx France 2016 (1): generalites

Je demarre une serie d’articles sur Devoxx France 2016.

Je n’ai pas pu assister a DevoxxFR en 2015, aussi c’est ma premiere fois experience au Palais des Congres a Porte Maillot. Connaissant cet endroit pour avoir participe a d’autres salons et conferences, je ne suis pas totalement perdu.

Quelques remarques a chaud, en vrac:

General

Les sacs ne sont pas distribues a l’entree, mais a l’interieur, dans un stand “goodies”, aux horaires d’ouverture aleatoires pendant les pauses… Resultat: n’ayant pu me procurer mon sac et le cahier que tard, et je n’ai pu prendre de note ce premier jour.

D’autre part, il faisait chaud dans chaque salle, surtout en amphi Maillot… Je compatis avec les speakers qui ont du parler sous les spots de lumiere :-D.

Choix des sujets

Bien sur, la plupart des conferences etait reellement interessante ; neanmoins, il faut le reconnaitre, somme toute assez limitee dans la diversite: les sujets tournent principalement autour des microservices, Android, devops, BigData, etc.

Je ne crains pas que quiconque se soit ennuye. Cependant, si ces sujets sont “tendance” (et concernent les “hipsters” selon les mots de Matt Raible), concretement ils ne parlent pas forcement a tous les developpeurs. En effet, en France la structure du marche du travail fait que, pour une large part d’entre eux, les developpeurs travaillent chez des “grands comptes”, de type banques, assurance, telecom, etc. Je doute que chez les “grands comptes”, beaucoup de monde travaille en 2016 en mode agile sur des micro-services deployes sur des conteneurs Docker heberges sur un cloud orchestre par Kubernetes, pour traiter du BigData en temps reel dont les resultats sont pushes vers une tablette Android via un API REST securisee en HTTPS 2…

De mon cote j’ai la chance de travailler chez une grande variete de clients (finance, assurance, mais aussi PME et startups), donc pas trop de frustration. Cependant, si j’approuve l’ouverture a d’autres technologies et sujets, je regrette que Devoxx s’eloigne peu a peu de ses fondamentaux: l’ecosysteme Java.
Je suis bien conscient qu’il est impossible de contenter tout le monde. Mais peut-etre faudrait-il prevoir plusieurs “niveaux”, pour permettre d’avoir a la fois des ouvertures sur le futur, des initiations pour debutants pour certaines technologies, ou bien des retours d’experience sur comment pousser dans ses retranchements un “vieux” framework utilise sur du code legacy (sachant que dans nos metiers, “vieux” signifie “age de plus de 2 ans”).

Stands et goodies

Ca allait du minimal (stand petit, pas d’interlocuteur technique) avec quelques stylos, au plus original, en passant par les classiques distributions de tee-shirts. Cette annee, la couleur dominante etait le noir.

Opinions personnelles:

  • les stands les plus grands ne sont pas forcement les meilleurs.
  • en general, les geeks preferent parler a des ITs, plutot qu’a des administratifs/recruteurs/commerciaux qui sont persuades qu’AJAX est un club de football des Pays-Bas.

Sponsors

On remarque l’absence de Google et Oracle pour les “gros”, et d’Octo et Xebia du cote des SSII francaises. Evidemment, les entreprises communiquent beaucoup quand elles sont sponsors, beaucoup moins lorsqu’elles ne le sont pas. Nous en sommes donc reduits a speculer sur le “desinteret” de ces entreprises pour Devoxx: reel retrait strategique, desaccords sur ce que doit etre Devoxx, ou simple question de business/marketing.

Parmi les presents, Zenika et TalanLabs ont reussi a s’imposer dans le carre de sponsors platinium, augmentant leur aura aupres de la communaute, aux cotes d’IBM et d’Amazon. J’ai apprecie l’idee du “Startup Village”: cela donne un apercu de nos jeunes pousses francaises.
En dehors de ca, les autres SSII qui se qualifient de “specialistes” de Java (a mon humble avis, il conviendrait plutot de les decrire comme “specialisees en Java”: aucune SSII n’emploie que des specialistes, et encore moins des cadors, du Java): Ippon, Mirakl, 42, Arolla, Aneo, etc.

Enfin, de nombreux editeurs et intervenant de la galaxie Java etaient presents: citons Jahia, IntelliJ, Sonar, Github, StackOverflow, etc. J’en ai profite pour remercier directement les equipes pour le travail et leurs apports a la communaute.

PS

Merci a TalanLabs de faire en sorte que ses consultants puissent assister a Devoxx 😉

Leave a Reply